Se déplacer Se déplacer

Pollution à l'ozone : fin de l'alerte de niveau 1 ce samedi 6 août

 

L'alerte à la pollution atmosphérique à l'ozone de niveau 1 (180g / m3 sur 1 heure) – entrée en vigueur le jeudi 4 août dans les Bouches-du-Rhône et à Marseille – a été levée le samedi 6 août 2022.
La Préfecture des Bouches-du-Rhône avait pris cette décision après deux jours consécutifs au dessus du seuil. L'amélioration des conditions a donc permise de mettre fin à l'alerte jusqu'à nouvel ordre.

Pour mémoire, rappellons que, de son coté, la Ville de Marseille avait mis en place des mesures tarifaires spécifiques concernant le stationnement, qui, de fait, sont levées également
 Détails

 


Les principales mesures préfectorales en cas d'alerte de niveau 1

  • l'abaissement de 20 km/h des vitesses maximales autorisées sur les voiries, sans toutefois descendre en dessous de 70 km/h ;
  • le renforcement des contrôles de vitesse et des contrôles anti-pollution des véhicules ;
  • le raccordement électrique à quai des navires de mer et des bateaux fluviaux en substitution à la production électrique de bord par les groupes embarqués dans la limite des installations disponibles ;
  • la diminution des vitesses des navires de 10 noeuds à proximité des bassins et de 8 noeuds à l'intérieur des bassins.

     

Les recommandations à suivre (transports, santé, etc.)

  • Limiter vos déplacements automobiles en privilégiant les transports en commun ou le covoiturage ou les modes de transports doux comme le vélo ou la marche.
  • Pour éviter de circuler dans l'hyper-centre de Marseille, rappelons que vous avez la possibilité de stationner votre véhicule dans un parking relais RTM et d'emprunter les transports en commun du réseau RTM
  • Réduisez vos activités physiques intenses et si vous êtes particulièrement fragile, évitez les sorties non indispensables. En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès de votre pharmacien ou votre médecin ;
  • Reportez les travaux d'entretien de jardin de type brûlage de déchets verts ainsi que les travaux nécessitant des solvants, peintures, vernis...

 

 

Les mesures tarifaires spécifiques prises par la municipalité pour le stationnement lors de l'alerte de niveau 1

Comme elle l'avait fait l'été dernier, la nouvelle municipalité – qui fait du développement durable l'une de ses priorités – prévoit des mesures spécifiques pour le stationnement payant sur voirie pour inciter pour réduire le trafic automobile et limiter ainsi la pollution de l’air à l’ozone en incitant les habitants à ne pas utiliser leurs véhicules et à privilégier les transports en commun :

  • le doublement des tarifs horaires pour les automobilistes de passage ;
  • la gratuité pour les résidents bénéficiant d'un tarif abonné journée (paiement à l'horodateur des formules  1 jour, 5 jours ou 10 jours) dans le périmètre de leurs quartiers respectifs, afin de les inciter à ne pas utiliser leur véhicule.

 Afin d'encourager les déplacements alternatifs à la voiture, la Ville de Marseille a demandé à la Métropole et à la RTM de rendre les transports en commun gratuits.
Les opérateurs de vélos et trottinettes ont également été sollicités afin de proposer des tarifs réduits durant tout l'épisode de pollution.

Ces décisions municipales viennent en complément des mesures prises par  la Préfecture des Bouches-du-Rhône dans le secteur des transports. Ce dispositif est mis en place au déclenchement de l'alerte de niveau 1 et prend fin dès qu'elle est levée.

La mention "ALERTE OZONE" figure sur les écrans des horodateurs afin d’indiquer clairement aux automobilistes, les nouvelles modalités relatives au stationnement sur voirie en zone payante.

 

 

Plus d'infos sur les alertes pollution de niveau 1

Marseille est ponctuellement touchée, chaque été, par des pics de pollution atmosphérique à l’ozone qui dépassent les seuils d'alerte. C'est souvent le cas notamment lors d'épisodes de fortes chaleurs et/ou de canicule.

La pollution par l'ozone résulte de l'action du soleil sur certains polluants automobiles et industriels. Elle croît avec l'intensité du soleil et lorsque les vents sont faibles. 
Ces dépassements des seuils d'alerte à l'ozone de niveau 1 (180g / m3 sur 1 heure) peuvent avoir, notamment, des conséquences sur la santé de la population.

Des mesures de restriction des activités polluantes sont alors mises en place, dans le cadre de l’application des procédures préfectorales et des plans régionaux et départementaux de protection de l’atmosphère.
Ces mesures collectives doivent permettre entre autres de réduire le trafic automobile, lors de ces pics de pollution.

La mise en place de l'alerte Ozone niveau 1
est portée à la connaissance du public notamment à travers le site AtmoSud (ex Airpaca) qui annonce, la veille, le pic de pollution à venir le lendemain. Mais elle est officiellement déclenchée sur publication d'un arrêté préfectoral.

 


Après 2 jours d'alerte de niveau 1 - et sur consultation du Comité d'Exp'AIR - la Préfecture des Bouches-du-Rhône peut décider de déclencher le niveau 2 de la procédure d'alerte qui s'appuie notamment sur :

  • une zone de circulation différenciée
  • l'usage de la vignette Crit'Air.

Pour la première fois à Marseille, la circulation différenciée avait été mise en place du 27 juin au 7 juillet 2019, en réponse au pic de pollution intense à l'ozone qui avait impacté le département des Bouches-du-Rhône.
Cette année encore, en cas de nouveau pic de pollution intense signalé par Atmosud, le dispositif pourrait être réactivé, sur décision préfectorale. 

Dès lors, se déplacer avec un véhicule non autorisé ou sans certificat qualité de l’air dans la zone de circulation différenciée devient passible d’une amende de 68 eurospour les véhicules légers et 135 euros pour les poids lourds.
A Marseille, seuls les véhicules munis d'une vignette Crit'Air 1, 2 ou 3 seront autorisés à circuler dans la zone différenciée pendant l'alerte.
Il est donc impératif  - si vous ne l'avez pas encore fait - de vous munir au plus vite de votre vignette "Crit'Air" (voir paragraphe ci-dessous : "Comment obtenir sa vignette "Crit'Air" ?) sous peine de vous faire verbaliser.


Enfin, nous vous rappelons qu'en période de fortes chaleurs, le recours aux transports en commun reste, dans tous les cas, très fortement recommandé. 
Pour éviter de circuler dans l'hyper-centre de Marseille, rappelons que vous avez la possibilité de stationner votre véhicule dans un parking relais RTM et d'emprunter les transports en commun du réseau RTM
 

La circulation différenciée est un dispositif d’urgence qui permet d’atténuer l’épisode de pollution dans les zones denses où la population est la plus impactée. 

Elle remplace la circulation alternée en se fondant non plus sur l’immatriculation des véhicules mais sur leurs émissions de polluants atmosphériques.

La vignette Crit’Air est un certificat qualité de l’air permettant de classer les véhicules selon leurs émissions de polluants. On compte 6 vignettes Crit’Air au total.

Pendant une alerte de niveau 2 sur le territoire marseillais, seuls les véhicules disposant d'une vignette Crit'air de 1 à 3, les véhicules hybrides ou électriques, ainsi que ceux bénéficiant de dérogations (conformément à l’arrêté du 7 juin 2019) seront autorisés à circuler dans le périmètre de restriction.
A noter : pour circuler en zone de circulation différenciée pendant une alerte de niveau 2, l’apposition d’une vignette Crit’Air reste obligatoire même pour les véhicules et les usagers qui bénéficient de dérogations.

Un simulateur en ligne vous permet de connaître la vignette Crit'Air qui correspond à votre véhicule (munissez-vous de votre carte grise).
Tous les véhicules routiers sont concernés : voitures, poids lourds, bus, autocars, 2 roues, véhicules utilitaires, etc. Les engins agricoles et de chantier ne sont pas concernés.

A réception de votre vignette, positionnez-la sur la partie inférieure droite de votre pare-brise. Elle est valable dans toute la France.

Si vous ne l’avez pas encore, pensez à commander votre vignette Crit’Air, dès aujourd’hui :

  • en vous rendant sur le site www.certificat-air.gouv.fr (paiement par carte bancaire). Un récépissé vous sera immédiatement adressé par mail : il fera foi en cas de contrôle.
    Cette modalité de demande, rapide et sécurisée doit être privilégiée.  
    Votre vignette Crit'Air vous sera envoyée par voie postale à l’adresse figurant sur votre certificat d’immatriculation. Vérifiez que cette information est bien à jour.
    Le coût de l'envoi en France s'élève à 3,62 euros. 
  • par courrier, en téléchargeant le formulaire de demande sur le site www.certificat-air.gouv.fr, avec paiement par chèque, à envoyer à :
    Service de délivrance des Certificats Qualité de l’Air - BP 50637 - 59506 Douai Cedex
     

La carte ci-dessous vous indique la zone concernée par la circulation différenciée telle que mise en place lors des alertes de niveau 2 précédentes.



 

En 2019, des mesures incitatives aux alternatives à la voiture individuelle avaient été mises en place pendant la durée de la circulation différenciée :

  • Vélo : gratuité de l’abonnement courte durée au service de vélo en libre service
  • Covoiturage : la circulation de tous les véhicules transportant au moins trois occupants est autorisée, quelque soit la vignette du véhicule 
  • Transports en commun : sur le réseau RTM, le ticket horaire est valable la journée et la fréquence des métros et tramways est augmentée en heure de pointe 
  • Stationnement : la gratuité du stationnement sur voirie est instaurée pour les résidents afin de les inciter à laisser leur voiture et à utiliser des moyens de transport alternatifs.
    Le tarif est doublé pour les non-résidents.

L’air de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur est surveillé par une association agréée par le Ministère de la Transition écologique et solidaire, AtmoSud.

Pour être informé d’un épisode de pollution, il est possible de s’abonner aux alertes d’AtmoSud sur leur site internet (cliquez sur "Recevez nos bulletins en bas de page").
Les medias locaux (presse, radio et TV) relaient également largement ces alertes de pollution.