Vous êtes ici

Le budget

BUDGET PRIMITIF 2019

 
Le budget primitif 2019
intègre, pour la deuxième année, le dispositif de contractualisation avec l’État qui se traduit, notamment, par l’engagement de respecter un cadre d’évolution annuelle des dépenses réelles de fonctionnement de + 1,25 % 1 jusqu’en 2020.
Il est également marqué par la forte mobilisation de la Ville, suite au drame de la rue d’Aubagne.

Grâce à un pilotage rigoureux, le BP 2019 garantit la pérennité des équilibres financiers de la Collectivité par :

  •  le maintien des efforts de gestion dans le domaine du fonctionnement,
  • la poursuite d’une politique volontariste en matière d’investissement et de désendettement,
  • la stabilité des taux d’impôts directs locaux.


 

1 - Le budget principal : les chiffres clés

 
(dépenses en mouvements réels hors restes à réaliser)



 

1.2 - Les dépenses de fonctionnement et d'investissement ventilées par politique publique
(en millions d'euros)

 


2 - La stratégie financière 2019

 
2.1 - Le maintien des efforts de gestion dans le domaine du fonctionnement

Les dépenses de fonctionnement du budget principal atteignent 1 milliard 33 millions d’euros, soit une évolution de + 1,34 % par rapport à 2018.
La progression des dépenses repose essentiellement sur le fonctionnement des services (+ 6,6 %), les autres postes étant quasi stables (+ 1 % pour les subventions) ou même en diminution (- 0,2 % pour les charges de personnel et - 3,8 % pour les frais financiers).
Cette évolution est notamment liée à la gestion des événements dramatiques de la rue d’Aubagne survenus en novembre 2018, qui a nécessité la mobilisation de moyens financiers (7 M€ inscrits dans le cadre du BP en complément des 4 M€ prévus en reports).
Hors budgets dédiés aux immeubles sinistrés, la progression des dépenses réelles de fonctionnement serait ramenée à + 0,6 %, inférieure au taux d’inflation prévisionnel (1,4 %).
Les efforts de gestion entrepris depuis plusieurs années permettent à la Ville de respecter les engagements inscrits dans le contrat signé avec l’État, notamment en ce qui concerne la limitation des dépenses réelles de fonctionnement. En effet, alors que ces dépenses ont progressé en moyenne de 0,7 % en 2018 pour l’ensemble des collectivités locales (après retraitements), celles de la Ville de Marseille affichent une baisse de 2,46 % (soit - 24,1 M€) par rapport à 2017 et se situent à 36,4 M€ en dessous du plafond contractuel (993,4 M€).


2.2 - Un niveau d’investissement soutenu

Tous budgets confondus (budget principal et budgets annexes), les dépenses programmées en 2019 s’élèvent à 193,1 millions d'euros (contre 202,1 M€ en 2018). Cependant, ce montant pourra être réévalué en cours d’exercice, si besoin, pour atteindre le volume de 2018.
Pour le seul budget principal, le montant des dépenses représente 186 M€ (contre 195 M€ en 2018).
Grâce au soutien renouvelé du Conseil Départemental, la Ville maintient un niveau d’investissement dynamique pour créer de nouveaux équipements et continuer à rénover et entretenir le patrimoine municipal.


2.3 - La poursuite du désendettement de la collectivité

Depuis 2015, l’endettement a été réduit de 10 % (- 185 M€). Les efforts de diminution de la dette se poursuivent cette année : tous budgets confondus, le volume d’emprunt (81,3 M€ prévus) restera nettement inférieur au remboursement de la dette (169,2 M€).
Pour le seul exercice 2018, la Ville s’est désendettée de près de 95 M€, dont 93 M€ pour le budget principal. Ainsi, à l’instar de l’évolution très favorable des dépenses réelles de fonctionnement, celle de l’endettement confirme la performance financière de la Collectivité au regard de l’objectif de 62 M€ contractualisé avec l’État.
Dans le même temps, la Collectivité réduit ses frais financiers (46 M€ inscrits au budget principal, soit une baisse de 1,8 M€ par rapport au BP 2018), dans le cadre d’un encours sécurisé (72 % à taux fixes).


Stock de dette consolidée en millions d'euros




2.4 - La stabilité des taux d’imposition
Grâce à la poursuite de cette stratégie financière, la municipalité est en capacité, pour la quatrième année consécutive, de ne pas augmenter les taux d’imposition des ménages marseillais.



Téléchargements

 
Budget primitif 2019

Emission obligataire

Programme d'émission de titres de créance (Euro Medium Term Note Programme)

 

Tarifs et taxes des services publics

Compte administratif 2017


Rapport annuel

 

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet