Vous êtes ici

Mobilisation du conseil municipal autour de l’emploi

14 juin 2016

Une réunion informelle du conseil municipal consacrée à l’emploi s'est tenue le 13 juin 2016 et réunissait tous les acteurs publics et privés de l’économie et de l’emploi, afin de présenter des propositions concrètes pour la création d’emplois.
L'objectif qui présidait à ce conseil exceptionnel est de renforcer la création d'emplois dans notre territoire, à partir d'une économie encore plus attractive et créative.
Impulsée par Jean-Claude Gaudin, cette réunion informelle du conseil municipal sur l’emploi visait tout d'abord à établir un diagnostic partagé sur l'évolution économique de notre ville et de débattre autour de nouvelles propositions pour renforcer l'engagement municipal pour les entreprises et l'emploi, voté en juin 2015.

En prélude à ce rendez-vous, le premier adjoint au maire, délégué à la politique municipale en faveur de l’Emploi, avait lancé une démarche participative inédite : avec l'ensemble des présidents de groupe politiques et différents élus du conseil municipal, de toutes tendances, il a procédé à l'audition d'une cinquantaine d'acteurs publics et privés  de l'économie et de l'emploi (chefs d'entreprises, responsables d'institutions, d'associations, de syndicats...)
Ce jeu de questions-réponses (une trentaine d'heures d'audition) a donné lieu à diverses pistes de réflexion et de propositions susceptibles d'apporter de nouvelles opportunités d'emploi.

Trois thématiques se sont dégagées :

  • rapprocher l'offre et de la demande d'emploi
  • développer les nouvelles filières d'emplois
  • renforcer les leviers de développement économique pour l'attractivité de notre Métropole

Le conseil municipal de lundi a permis de trouver un consensus autour de certaines propositions phares comme la création d'une seconde école de la deuxième chance à Dromel, d'un nouveau lycée international ou encore d'un outil de marketing territorial pour la promotion de Marseille et de la nouvelle métropole.

On compte 4 000 décrocheurs du système scolaire par an à Marseille et les entreprises peinent à recruter le "bon candidat". 10 000 emplois restent ainsi non pourvus en PACA. Dès lors, l'enjeu est d'apporter :

  • une meilleure coordination des acteurs de l'emploi public et privé
  • une formation mieux adaptée au marché de l’emploi et aux jeunes qui en sont les plus éloignés
  • une plus grande anticipation sur les projets et les secteurs porteurs d’emplois dans le cadre d’un jeu collectif avec tous les partenaires publics et privés de la ville de Marseille
  • une plus forte valorisation des métiers sous tension
  • des forums d’emplois pour un jeu gagnant/gagnant entre les recruteurs et les demandeurs d’emplois.


Développer les filières porteuses d'emplois

Le numérique, la santé, le tourisme, les services à la personne connaissent en particulier une croissance d’emplois constante depuis des années. L’ensemble de ces filières comme d’autres plus traditionnelles nécessitent:

  • une stratégie foncière offensive de la part de la ville déjà mise en oeuvre avec la sanctuarisation de 100 000 m² d’immobilier d’entreprise
  • des dispositifs d’aides renforcés pour conforter le développement de clusters d’entreprises et de start-ups sur l’ensemble du territoire
  • la synergie des collectivités pour anticiper et accompagner les besoins des entreprises
  • la mise en place d’outils stratégiques et collaboratifs pour anticiper les gisements d’emplois à venir, que ce soit dans le développement durable, le numérique ou encore dans les croisières et la réparation navale avec la mise en service de la Forme 10.


Renforcer les leviers de développemet économique de Marseille pour l'attractivité et la créativité de la Métropole Aix-Marseille-Provence

Déjà créatrice des trois-quarts des emplois salariés privés de la métropole Aix-Marseille-Provence entre 2013 et 2014, Marseille entend conforter son rôle de locomotive économique pour l’attractivité et la créativité de son territoire.
Cet objectif doit s’appuyer sur différents accélérateurs de la Métropole :

  • Euromed 2 avec la croissance verte et du numérique à partir du label Eco-Cité et du concept de smartcity (Smartseille) et l’accueil de grands organismes publics et privés internationaux
  • le renforcement de la nouvelle attractivité du centre-ville à la hauteur de notre métropole
  • la poursuite de grandes infrastructures de transport métropolitaines
  • la nouvelle dimension nationale et internationale de la recherche universitaire au service de l’entreprise et des étudiants
  • la promotion et la compétitivité de notre territoire à travers le marketing territorial


Conclusion

Pour renforcer la bataille de l’emploi, la municipalité aux côtés de la Métropole, de l’Etat, du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, de la Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence, ainsi qu’avec les acteurs économiques du territoire métropolitain, proposent de mettre en oeuvre ces 18 actions à court, moyen et long termes et faire un état annuel de leur avancement.

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet