Vous êtes ici

Les agences de notation "FitchRatings" et "Standard &Poor’s" confirment les notes "A+" et "A" de la Ville de Marseille

15 octobre 2018

Depuis 2011, la Ville de Marseille recourt au processus de notation, étape incontournable d'accès aux marchés financiers.
Elle a sélectionné deux agences de notation, "FitchRatings" et "Standard & Poor's", qui ont rendu publiques leurs premières notes dès mars 2012, et les actualisent tous les six mois.

Les deux agences viennent de confirmer, coup sur coup, les notes attribuées à la Ville de Marseille.

Ainsi, en septembre dernier, l’agence "FitchRatings" confirmait la note "A+" (5e meilleure note sur une échelle comprenant une vingtaine de niveaux) ainsi que la perspective "stable", associée à celle-ci.
La note de Marseille repose sur ses performances budgétaires solides, sa gestion financière prudente ainsi que son rôle au niveau national en tant que seconde ville de France en nombre d’habitants et par l’importance de son port.

De son côté, l’agence "Standard&Poor's" vient de confirmer la note "A" attribuée à la Ville (6e meilleure note sur une échelle d'une vingtaine de niveaux), ainsi que la perspective "positive", associée à celle-ci.
Ce résultat salue et concrétise une gouvernance et une gestion financière fortes, caractérisées notamment par une gestion rigoureuse des dépenses et des recettes.

Cette stratégie probante se fonde concrètement sur deux axes majeurs :

  • la maîtrise des dépenses de fonctionnement (les dépenses inscrites au budget 2018 affichent une évolution limitée à 0,9 % par rapport à celles de 2017),
  • le désendettement (- 88 millions d’euros réalisés sur les trois derniers exercices et diminution de près de 73 millions d’euros prévue cette année).

Ces analyses viennent conforter la stratégie budgétaire définie par la municipalité qui a permis de faire face à quatre années de réduction drastique des concours financiers de l’État où la Ville a été amputée de 60 millions d’euros.
Des résultats très encourageants qui permettent ainsi à la collectivité d’aborder sereinement le nouveau contexte financier induit par la loi de programmation quinquennale des finances publiques et la contractualisation avec l’État, votée au Conseil municipal du 25 juin 2018.




 


 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet