Vous êtes ici

Débat autour des rapports de la Chambre Régionale des Comptes

25 novembre 2019

En ouverture du Conseil municipal de ce lundi 25 novembre, le maire de Marseille, Jean-Claude GAUDIN, est revenu sur le rapport établi par la Chambre Régionale des Comptes concernant la gestion de la municipalité depuis 1995.

« La Ville ne peut que regretter la somme d’approximations, d’inexactitudes et d’extrapolations qui émaillent l’analyse de la Chambre. Je conteste une part importante de ce rapport, marqué par des manquements à la déontologie, des erreurs d’appréciation manifestes et un manque d’équilibre et d’équité dans les jugements. »

La ville de Marseille met à la disposition de ses administrés des documents, libres d'accès, visant à rétablir la vérité face aux accusations publiées par le rapport de la Chambre Régionale des Comptes le 8 novembre dernier.

FINANCES

 

  1. Consultez les fiches détaillées "Finances" en réponse aux accusations de la CRC
  2. Consultez les fiches "VRAI/FAUX" qui concernent le volet "Finances" du Rapport de la CRC
  3. Consultez la fiche détaillée consacrée au Stade Vélodrome en réponse au Rapport de la CRC

ECOLES

 

  1. Consultez les fiches détaillées "Ecoles" en réponse aux accusations de la CRC
  2. Consultez les fiches "VRAI/FAUX" qui concernent le volet "Ecoles" du Rapport de la CRC

PATRIMOINE

 

  1. Consultez les fiches détaillées "Patrimone" en réponse aux accusations de la CRC
  2. Consultez les fiches "VRAI/FAUX" qui concernent le volet "Patrimoine" du Rapport de la CRC

RESSOURCES HUMAINES

 

  1. Consultez les fiches détaillées "Ressources humaines" en réponse aux accusations de la CRC
  2. Consultez les fiches "VRAI/FAUX" qui concernent le volet "Ressources humaines" du Rapport de la CRC

 

DISCOURS DU MAIRE EN OUVERTURE DU CONSEIL MUNICIPAL

 

"La transmission qui est faite aujourd’hui au Conseil Municipal est celle du 4e rapport d’ensemble (sans compter les rapports thématiques) établi par la Chambre Régionale des Comptes sur la gestion de la municipalité depuis 1995.  À l’évidence, il s’agit du contrôle le plus long (près de deux ans et demi), du résultat le plus volumineux (près de 300 pages) et le plus critique sur la gestion de la Ville.

À l’évidence aussi, il s’agit des rapports (puisqu’il y en a deux) qui interpellent le plus sur le plan de la déontologie du contrôle, de l’exactitude des observations et de l’équité des jugements, et donc sur la ligne rouge entre un contrôle de la gestion municipale et un procès de la gestion municipale."

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet