Vous êtes ici

Conseil municipal du 11 décembre 2017 : revoyez le différé

11 décembre 2017

Retrouvez le différé de la dernière séance du conseil municipal du lundi 11 décembre 2017.

Près de 200 délibérations étaient au menu de ce conseil municipal, que vous avez pu suivre en direct et en intégralité.

Les dossiers suivants ont notamment été abordés, lors de cette séance :

  • les écoles : bilan de la rentrée scolaire 2017 et préparation de la rentrée scolaire 2018
  •  la présentation des prochains événements culturels : "Marseille Provence 2018" et "Manifesta"

RENTRÉE SCOLAIRE 2017/2018 : BILAN ET PERSPECTIVES

 
55 classes supplémentaires ont été ouvertes pour la rentrée 2017/2018, en application des consignes de l’Académie d’Aix-Marseille. Ainsi, plus de 77 000 petits marseillais ont été accueillis dans les 444 écoles de la commune.

Deux nouvelles écoles primaires ont été livrées :

  • l’école primaire du Rouet Charles Allé (8e arrondissement) de 14 classes dont 6 classes (2 maternelles et 4 élémentaires) pour un coût de 12,2 millions d’euros
  • l’école primaire Sainte-Marthe Audisio (14e arrondissement) de 15 classes dont 4 classes (2 maternelles et 2 élémentaires) pour un coût de 12,6 millions d’euros

Leur inauguration est prévue le jeudi 21 décembre 2017, en présence de Jean-Claude Gaudin et du Premier ministre Edouard Philippe.

72 écoles en REP+ (Réseaux d'Education Prioritaire) ont été concernées par cette mesure mise en place à la rentrée 2017/2018.
Après concertation avec l’Académie d’Aix-Marseille, 283 Cours Préparatoire comptent un effectif de 12 élèves et 46 sont organisés en co-enseignement.
84 % des CP ont donc été physiquement dédoublés.

La Ville de Marseille présente au Conseil Municipal, une délibération d’un montant d'1 million d’euros pour l’ouverture et le dédoublement des classes, dans la perspective de la rentrée 2018/2019.

Perspectives pour la rentrée scolaire 2018/2019
Dans le cadre de l’opération de l’Ilôt Allar sur Euromed 1, un groupe scolaire de 8 classes (3 maternelles et 5 élémentaires ) est en cours de construction dans ce nouvel éco-quartier. Sa livraison est attendue pour la rentrée 2018/2019.

Les études pour la réalisation de nouveaux groupes scolaires se poursuivent :

  • Chanterelle (1er arrondissement) : 8 classes
  • Montolieu (2e arrondissement) : 16 classes
  • Marceau (3e arrondissement) : 20 classes
  • Ruffi (3e arrondissement) : 20 classes
  • Saint-Louis /Valnatureal (15e arrondissement) : 20 classes
La réhabilitation et l’extension du patrimoine scolaire se poursuivent.

En 2017, plus de 45 millions d’euros ont été consacrés à ce domaine, soit plus de 635 millions d’euros depuis 1995.

Quelques exemples :

  • Groupe scolaire Arenc Bachas (15e arrondissement) : poursuite de l’extension et de la réhabilitation
  • Ecole élémentaire Korsec (1er arrondissement) : création de locaux en vue de la livraison d’une unité de restauration début 2018
  • Groupe scolaire Bugeaud (3e arrondissement) : création de 5 classes et de sanitaires
  • Ecole élémentaire des Accoules (2e arrondissement) : réaménagement en vue de l’extension du self
  • Groupe scolaire Saint-Just Centre (13e arrondissement) : extension des réfectoires de la maternelle et de l’élémentaire
  • Groupe Scolaire Saint-Loup Centre (10e arrondissement) : extension des classes et du réfectoire

A cet investissement, s’ajoute le budget de 2 millions d’euros consacré au renforcement de la sécurité par l’installation de visiophones, à l’entrée des écoles.
Des travaux de voirie ont, en outre, été réalisés par la Métropole - en concertation avec la police municipale - afin de sécuriser les abords des écoles.

Perspectives rentrée  scolaire 2018/2019
Les programmes d’entretien et de réhabilitation du patrimoine scolaire, ainsi que la création de nouvelles classes, se poursuivront en 2018.
Dans le cadre du Plan Ecoles, la Ville de Marseille a lancé, lors du conseil municipal du 16 octobre dernier, un programme portant sur la démolition/reconstruction de 28 établissements scolaires et la construction de 6 nouveaux. La livraison de la première liste prévisionnelle de 14 établissements est attendue pour la rentrée 2021.
La Ville de Marseille lance, par ailleurs, les premières démarches d’études techniques et de faisabilité pour l’extension et la modernisation de l’école des Abeilles (1er arrondissement).

Depuis 2011, la Ville de Marseille a entrepris de transformer 219 réfectoires des écoles élémentaires en self-services.
Les enfants sont accueillis dans un environnement plus agréable et plus confortable qui favorise leur autonomie et augmente la capacité d’accueil de la restauration.
La société Sodexo, actuellement titulaire du marché, assure les prestations imposées par la collectivité, comme lʼapprovisionnement en produits bio et/ou locaux.

Perspectives rentrée scolaire  2018/2019
Les services municipaux travaillent actuellement sur le renouvellement de la délégation de service public de la restauration scolaire.
Sont au coeur du projet de contrat : la qualité, les produits bio, le circuit court, la sécurité alimentaire et notamment la sécurité des approvisionnements (traçabilité, système d’alerte…) et du transport depuis la cuisine centrale, ou encore la maîtrise des adjuvants et conservateurs.

La Ville de Marseille mène une démarche importante de consultation de tous les partenaires éducatifs afin de coconstruire une nouvelle organisation du rythme scolaire dans le meilleur intérêt des enfants.
En application du décret du 27 juin 2017, la Ville de Marseille souhaite, comme une majorité des partenaires de l’école, revenir dès que possible à une semaine de 4 jours.

La mise en place de ce nouveau rythme nécessite des démarches administratives et légales :

  • Vote des 444 conseils d’école
  • Modification des marchés publics conclus avec des associations, en assurant le maintien des garderies et des temps récréatifs de restauration
  • Renforcement du personnel des centres aérés et des accueils culturels et sportifs du mercredi matin
  • Approbation de cette nouvelle organisation par le Conseil Départemental de l’Éducation Nationale (CDEN) en Préfecture
  • Adoption en Conseil Municipal extraordinaire

Cette réorganisation, qui concernerait les 77 000 écoliers marseillais, ne pouvant être mise en place en septembre 2017, sera opérationnelle à la rentrée prochaine 2018/2019 en accord avec l’Education nationale.
Paris et Lyon ont pris la même décision.
Pour l’année scolaire 2017-2018, les inscriptions aux temps d’activités périscolaires (TAP) ont donc été organisées dès le 15 juin, pour chaque école publique de Marseille, afin que le taux d’encadrement des animateurs soit assuré, dès la rentrée scolaire, pour l’accueil et la sécurité des enfants.

Une réunion avec l’ensemble de la Communauté éducative est prévue pour le 15 décembre 2017 (COPIL/ PEDT).

  • 318 restaurants scolaires dont 219 self-services (seules les élémentaires sont concernées)
  • plus de 6 millions de repas servis en 2016 / 2017
  • plus de 68 000 enfants inscrits à la cantine en 2016/ 2017
  • 45 000 repas en moyenne servis quotidiennement
  • 24 000 pensionnaires bénéficient du tarif réduit
  • 1 275 ont bénéficié d’une exonération totale
  • 46 000 repas anallergiques servis en 2016/2017
  • Prix du repas au 1er septembre 2017 :
    - Tarif normal : 3,52 €
    - Tarif réduit : 1,76 €
  • 2 957 agents municipaux et 300 vacataires travaillent dans les écoles municipales

 

La présentation des prochains évènements culturels : "Marseille Provence 2018" et "Manifesta"

 
En 2016, 3 ans après le succès de Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture, l’idée de construire un grand événement récurrent, territorial et fédérateur est devenue une évidence pour les forces vives des Bouches-du-Rhône.
L’association MPCulture est alors créée afin de rassembler les prescripteurs du monde culturel et les représentants du monde économique et universitaire soutenant le projet.
Animés par l’envie de "jouer collectif" et de fédérer autour d’un événement d’envergure internationale, les membres fondateurs de MPCulture (Chambre de commerce et d’industrie Marseille Provence, Mécènes du Sud, le Club Top 20 et Aix-Marseille Université) ont confié l’élaboration d’une programmation transversale et pluridisciplinaire à l’expertise d’un comité artistique composé de 15 grandes structures culturelles du territoire.
Parmi lesquelles : la Friche Belle de Mai, la Biennale internationale des arts du cirque, le MuCEM, le Festival de Marseille, le Marseille Jazz des cinq continents, le FRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Fondation Vasarely, les Rencontres internationales de la photographie d’Arles...
De cette dynamique qui lie tourisme, culture, nature et économie est née "MP2018, Quel Amour !", une manifestation artistique exigeante et accessible.

En résumé

  • une démarche inédite de coopération entre le monde culturel, le monde économique et les collectivités publiques
  • 7 mois de programmation du 14 février au 1er septembre 2018
  • une direction artistique collaborative
  • une quarantaine de projets culturels principalement organisés sur l’espace public
  • une thématique positive et universelle "Quel Amour !"
  • un évènement populaire pour tous les publics
  • des artistes internationaux
  • des parcours artistiques proposés sur l’ensemble du département
  • plus d’un million de visiteurs attendus
  • un budget de 5,5 millions d’euros dont 50 % financés par le secteur privé et 300 000 euros par la Ville de Marseille (150 000 en 2017 et 150 000 en 2018)

Le lancement de la programmation, prévu le jour de la Fête des amoureux/Saint-Valentin, propose un concours participatif : "Le grand baiser" (inspiré du "Baiser de l’hôtel de ville" de Robert Doisneau).
 

A Marseille...
Une grande fête populaire pour l’ouverture et un temps fort de clôture ainsi que des thèmes/saisons :

  • 14 février : les enfants ouvrent le bal et le spectateur du Groupe F, "Le grand baiser" débutera à 19 heures sur le Vieux-Port
  • du 16 au 18 février : grande fête artistique et populaire
  • du 19 février au 20 avril : L’Amour quel cirque !
  • du 21 avril au 15 juin : Courir les rues
  • du 16 juin au 30 août : Summer of love

Des résidences/invitations d’artistes internationaux :

  • Carte blanche à JR, artiste et réalisateur français
  • Carte blanche à Korakrit Arunanondchai, artiste thaïlandais

Les deux artistes investiront artistiquement le J1, tout comme Carlos Kusnir ou Claude Levêque...


Des expositions de dimension internationale

  • J1 : cartes blanches / Du 8 mars au 13 mai 2018
  • MAC : "Quel Amour !?" / Du 10 mai au 31août 2018
  • MuCEM : "Picasso et les ballets russes" / Du 16 février au 24 juin 2018
  • Vieille Charité : "Picasso voyages imaginaires" / Du 30 juin à l’été 2018, "Back to nature" de Claude Levêque
  • Cantini : la prestigieuse Collection Burrell, pour la 1ère fois présentée en France / Du 17 mai au 23 septembre 2018

  • Novembre 2017 : une mallette artistique MP2018 est distribuée dans les 4 500 classes primaires de l’Académie
  • 14 février : les lieux culturels ouvrent leurs portes au jeune public (familles, centres aérés, centres sociaux, associations…) et proposent des activités diversifiées, autant de moments de partage (hors temps scolaire) : bals, spectacles, goûters festifs, ateliers participatifs
  • 15 février : dans les écoles, chaque classe crée sa propre fête, son bal sous le signe de "Quel amour !"

Et sur tout le territoire...
Plusieurs parcours artistiques seront proposés en Arles, à Aubagne, à Cassis, à Istres, à  Marseille, à Martigues et à Salon de Provence.

 

L’Amour au long cours
Pendant 7 mois, des projets seront déclinés en plusieurs actes pour des rendez-vous atypiques : l’Amour se fait fleuve et se vit comme une traversée ponctuée d’escales, permettant à la fois d’explorer un thème, une discipline, un territoire.

Exemples :

  • les Mille et une nuits : une exploration onirique sur 37 communes de Marseille-Provence
  • le Train Bleu : 3 week-ends de parcours originaux de Port-de-Bouc à Miramas, de Marseille à Martigues, de Martigues à Ensuès-la-Redonne, arpenter la côte à la découverte de spectacles, performances d’artistes ou impromptus artistiques, et flâneries poétiques...

La Ville de Marseille participe aux festivités d’ouverture de février 2018, au côté d’autres opérateurs culturels :

  • par la gratuité d’entrée pour les activités, conférences, animations et autres évènements dans l’ensemble des musées : le 14 février 2018 et dans les musées participants : les 17 et 18 février 2018 (musée d’Histoire de Marseille, musée des beaux-arts, muséum d’histoire naturelle, musée Borély)
    A noter : les musées Cantini et Mac seront fermés pou raison de travaux entre 2 expositions.
  • par une programmation jeune public et familiale dans ses établissements les 14, 17 et 18 février

Du 16 février au 24 juin 2018 au Centre de la Vieille Charité et au Mucem.

Des rives de la Méditerranée jusqu’aux confins de l’Afrique, l’oeuvre de Pablo Picasso offre un point de départ vers un ailleurs, cartographie sans frontières où les arts se mêlent et où la poésie prévaut.
Ses trajets entre l’Espagne et la France, ses voyages en Hollande, Italie, Angleterre et Pologne et les cartes postales envoyées par les voyageurs, amis, artistes, poètes et intellectuels constituent une source exceptionnelle d’inspiration pour ses oeuvres.

Dévoilant la richesse visuelle de cette relation épistolaire, l’exposition Picasso, voyages imaginaires rend compte de l’étendue de sa curiosité, aiguisée d’une volonté sans borne à entrevoir d’autres cultures que la sienne.
A travers cent peintures, sculptures, assemblages, dessins en dialogue avec des oeuvres maîtresses des musées de Marseille et du Mucem, l’exposition emprunte cinq itinéraires : "Bohème Bleue", "Afrique fantôme", "Amour antique", "Soleil noir" et "Orient rêvé", autant de voyages dans l’antre imaginaire du génie Picasso.
Cette exposition est coproduite par la Ville de Marseille et la Réunion des musées nationaux et du Grand palais des Champs Elysées

Manifesta est la biennale d’art contemporain la plus reconnue en Europe après la Biennale de Venise et la Documenta de Kassel.
Pour la première fois depuis sa première édition en 1996, Manifesta, Biennale européenne d’art contemporain itinérante, prendra ses quartiers en France en 2020 et c’est Marseille qui a été choisie pour accueillir la 13e édition de cet évènement.
Après avoir été consacrée Capitale Européenne du Sport en 2017 et ville hôte des Jeux Olympiques de 2024, Marseille confirme une nouvelle fois son statut de Métropole européenne incontournable du sud de l’Europe.
La Ville de Marseille participe à hauteur de 2,4 millions d’euros, pour la période 2016-2020, au financement de cette manifestation d’un montant total de 8 millions d’euros répartis sur la même période.
Les autres sources et partenaires financiers sont : Etat / Ministère de la Culture et de la Communication, Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, Métropole Aix-Marseille-Provence, Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, le mécénat, la billetterie.
La Ville de Marseille est partie prenante, à parité avec la Fondation Manifesta, de l’association Manifesta 13 Marseille, organisatrice de l’évènement sur le territoire.

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet