Vous êtes ici

84 nouveaux citoyens français ont reçu leur décret de naturalisation

06 octobre 2016

84 personnes, originaires d'une vingtaine de pays, ont reçu, ce jeudi 6 octobre leur décret de naturalisation. Symboliquement, la cérémonie s'est tenue, au Mémorial de la Marseillaise.



 

Depuis la promulgation de leur décret de naturalisation, ces personnes peuvent se prévaloir de la nationalité française et de la citoyenneté européenne.

Du plus jeune (2 mois) au plus âgé (83 ans), ils ont pris possession du document officiel qui fait d'eux des citoyens français à part entière. La cérémonie a mis l'accent sur les valeurs de la République ainsi que sur leurs nouveaux droits et de devoirs de citoyens français. Deux films, sur Marseille et sur la nationalité française, ont été projetés. L'hymne national est venu ponctuer la fin de la cérémonie.

Ces nouveaux compatriotes ont, désormais, le droit de participer à tous les scrutins électoraux et même de s'y présenter, s'ils le souhaitent. Ils bénéficient de la protection de l'Etat français à l'étranger. En contrepartie, ils devront faire face à un certain nombre d'engagements.
Il ne s'agit pas là d'une simple formalité mais d'un acte qui engage. Cela donne les mêmes droits qu'à tout autre citoyen français, mais aussi les mêmes devoirs. La naturalisation n'est pas automatique. Elle résulte d'une démarche volontaire du demandeur et d'une décision de l'Etat français. C'est un acte fort de part et d'autre.

 

­­­Le Mémorial de la Marseillaise : un hymne à la liberté
L’histoire de La Marseillaise, chant révolutionnaire chanté par les Fédérés marseillais pendant leur voyage vers Paris en 1792, n’avait jamais été mise en valeur par la ville de Marseille. C'est désormais chose faite avec la réhabilitation du "Club des Jacobins" et la mise en place d’un parcours-spectacle retraçant son histoire.
­­­­­Le bâtiment  est situé 23-25 rue Thubaneau, dans le quartier Belsunce. Tour à tour, il accueillit le Jeu de Paume au XVIIe siècle, puis un théâtre et, à partir de 1790, il fût le siège du Club des Jacobins. C'est de là que partirent les Fédérés marseillais pour le Pala­is des Tuileries à Paris en 1792, entonnant le chant de l'Armée du Rhin qui deviendra ensuite La Marseillaise.
A l'abandon après avoir accueilli des bains maures, l'immeuble a été complètement rénové, afin de créer un lieu de mémoire autour de l'hymne national. Il est officiellement
ouvert depuis le 8 mars 2011.
 

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet